Cloisonnement des activités ?

En revenant de SudWeb

Je vous écris depuis un train, en rentrant de Bordeaux où j'ai passé quelques jours à l'occasion de SudWeb. Si vous ne connaissez pas cette conférence, il s'agit d'un moment avec des gens chouettes qui se posent des questions sur leur metier, comment le vivre et comment continuer à en faire un plaisir. Oh, et des fois on parle un peu de technique aussi.

Alors, brasserie ou code ?

Ces quelques jours ont été fort inspirants. Alors que je suis en train de changer de métier (vers celui de brasseur) c'était un moyen de me rendre compte que bien que je ne souhaite plus faire du Web mon métier la, tout de suite, maintenant, je reste un passionné par la chose.

En partant de Rennes, je ne savais pas trop quoi penser de cette situation. Prendre un week-end pour échanger avec les gens sur quelque chose dont je m'éloigne ? C'est pas une perte de temps ?

Si je passe du temps à écrire des bouts de code, des logiciels, à reflechir à comment solutionner certains problemes, ce n'est pas parce que je suis payé pour le faire, mais bel et bien parce que je me sens bien lorsque je le fais, parce que j'y trouve un équilibre et une utilité.

Alors que je ne trouvais plus cet équilibre dans mon travail, j'ai choisi d'en changer, mais il n'empèche que je continue à avoir des rèves d'un monde meilleur, dans lequel l'informatique a sa place. Juste à voir les discussions (ux, sécurité informatique, décentralisation, architecture logicielle) que j'ai pu avoir ce weekend, il n'y a pas l'ombre d'un doute !

Jusqu'ici je me suis dit que je devais choisir. J'ai pensé naivement que je ne pouvais pas être et un brasseur et un developpeur, mais la réalité c'est que c'est exactement ce que je suis: les deux.

Je ne suis pas pour autant dupe sur le temps necessaire à lancer une activité brassicole, il va falloir fournir de l'énergie et avancer sur le projet, mais il n'empèche que même si je décide de faire de la bière mon metier, mes passions pour le reste sont bien vivantes.

Bref, merci sudweb pour m'avoir accompagné dans ces reflexions, à l'année prochaine, je ramène des futs ?