Djangocong 2012

ūüĆü

Ce week-end, c'était djangocong, une conférence autour de django, de python et du web, qui avait lieu dans le sud, à Carnon-plage, à quelques kilomètres de Montpellier la belle.

J'ai vraiment apprécié les trois jours passés avec cette bande de geeks. Je m'attendais à des nerds, j'y ai trouvé une qualité d'écoute, des personnes qui partagent des valeurs qui leur sont chères, mais qui ne limitent pas leurs discussions à du technique. Eeeh ouais, encore un préjugé qui tombe, tiens :)

En tant que hackers, on a le moyen de créer des outils qui sont utiles à tous, et qui peuvent être utiles pour favoriser la collaboration et la mise en commun des données. J'ai eu l'occasion de discuter de projets tournant autour de l'entraide, que ça soit pour mettre en lien des associations d'économie sociale et solidaire (ESS) ou simplement pour que les populations non tech puissent utiliser toute la puissance de l'outil qu'est le web.

Au niveau du format des conférences, je ne savais pas trop à quoi m'attendre, au vu des échos de l'an dernier, mais c'était adapté: des mini-confs de 12mn le samedi matin + début d'aprem, en mode no-wifi pour récupérer une qualité d'écoute. Et contrairement à mes attentes, ce n'est pas trop court. Pas mal de retours d'expérience pour le coup, et une matinée pas vraiment techniques, mais ça pose le décor et permet de savoir qui fait quoi.

Parmi l'ensemble des conférences du matin, je retiens principalement celle de Mathieu Leplatre, "des cartes d'un autre monde", qui m'a réellement bluffée quand à la facilité de créer des cartes avec TileMill, et qui me pousse à reconsidérer le fait que "la carto, c'est compliqué". La vidéo est (déja !) disponible en ligne, je vous invite à la regarder (c'est une 15aine de minutes) pour vous faire un avis ;)

Une fois les conf passées, ça reste très intéressant, voire plus: il reste un jour et demi pour discuter avec les autres présents. On a pu se retrouver avec Mathieu pour discuter de "notre" projet "carto forms", qui à finalement pu se redéfinir un peu plus et donner naissance à un README. On en à profité pour lui choisir un nouveau nom: "daybed", en référence à couchdb.

Ça devrait se transformer en code d'ici peu. La curiosité aidant, on a pu discuter du projet avec d'autres personnes et affiner les attentes de chacun pour finalement arriver à quelque chose d'assez sympathique.

J'ai aussi pu me rendre compte que pas mal de monde utilise pelican, le bout de code que j'ai codé pour générer ce blog, et avoir des retours utiles ! Probablement des réflexions à venir sur comment éviter qu'un projet open-source ne devienne chronophage, et sur comment réussir à garder une qualité dans le code source tout en ne froissant pas les contributeurs.

Bien évidemment, c'était aussi l'occaz de rencontrer des gens qu'on ne voir que sur les inter-nets, et de discuter un brin de tout ce qui fait que notre monde est chouette et moins chouette.

Entres autres faits notoires, JMad a perdu au baby-foot face à Exirel, même en m'ayant à ses cotés pour le déconcentrer (et je suis un joueur d'un autre monde - en d'autres termes, je suis nul), David`bgk ne s'est pas levé pour aller courir le dimanche matin (il avait dit 5 heures!), Les suisses ont essayé de me convertir à coup d'abricotine, j'ai perdu au skulls-n-roses en quelques tours et on a allumé un feu chez Stéphane le dimanche soir (oui oui, à montpellier, mi avril, je vous le dis qu'ils mentent avec leur soit disant soleil).

Et c'est sans parler de la brasucade …

Bref, vivement la prochaine (et allez, cette fois ci je ferais une présentation !)

Vous pouvez également télécharger cet article en pdf.